vignette made in france
208 Visiteurs connectés

Stagiaire Préparation agrégation de philosophie Ecole Normale Supérieure Paris sur temporal-work.enligne-fr.com

temporal-work.enligne-fr.com : stagiaires

Stage - Collaboratrice parlementaire

Code CV : 590748192c5b115c
Date de dernière connexion : 2017-05-01

Mademoiselle Ra... SE...
...
75016 Paris
France

Métiers préparés : Collaboratrice parlementaire

Ecole: Ecole Normale Supérieure
75016 Paris

Cycle : Préparation agrégation de philosophie 6eme année
Préparation agrégation de philosophie
Dernier niveau d'etudes validé avec diplome : Bac+5
Dernier diplome : Master de Philosophie contemporaine
Niveau d'études actuel : Bac+6
Métiers préparés : Collaboratrice parlementaire

Durée du stage : 6 mois - 1 an
Début du stage :
2017-07-01 2001-07-18
Temps Plein Oui
Alternance Oui
Mobilité autour de votre lieu d'habitation : 11 >> 30Km

Lettre de motivation

Madame, monsieur,



J’ai l’honneur de présenter ma candidature, pour un stage en tant que collaboratrice parlementaire. Une telle expérience constituerait un tournant véritable dans mon cursus, parce qu’elle parachèverait un cycle de 6 années, consacrées aux études littéraires et philosophiques, en leur donnant une issue pratique et un sens véritable. J’ai constaté en moi, ces dernières années, l’essor progressif d’un intérêt pour l’action publique, aujourd’hui vif et indubitable. Je souhaite que ce qui est encore aujourd’hui de l’ordre de la curiosité, se transforme en un véritable savoir pratique - qui déboucherait sur une activité professionnelle, dans l’aide à la gestion du politique, pour ne pas me limiter à ce que Weber appelle « la politique occasionnelle », c’est-à-dire, à une participation citoyenne qui se réduit au dépôt d’un bulletin de vote dans l’urne, et à l’applaudissement ou à la protestation d’un discours politique.



Ma motivation profonde, à présent, est d’acquérir les savoirs et les outils techniques nécessaires à la conception, à l’évaluation et à la prise de décision, dans la sphère des politiques publiques. Je souhaite, à ce titre, apporter un soutien et une aide morale et matérielle, à un membre du Parlement, je souhaite rédiger des discours qui permettraient à celui-ci de sensibiliser une assemblée à une cause, et de la convaincre, je souhaite participer à l’élaboration de projets de loi ou d’amendements, et plus généralement, je souhaite gérer des tâches administratives, pour contribuer au bon déroulement du processus démocratique.



Je n’ai pas toujours été attachée à la chose publique. Mes premières ambitions étaient académiques, notamment littéraires et philosophiques. Mais j’ai pris conscience, ces dernières années, que la motivation philosophique qui était la mienne était travaillée par deux désirs fondamentaux :

(i) un désir d’humanité - contre le tour légèrement relativiste que je vois poindre dans la prolifération des discours de notre époque, je lis la philosophie comme la recherche persistante de quelque chose de commun, autrement dit, d’une assise axiologique solide qui permet de tenir ensemble une société ;

(ii) un désir d’inventivité - j’ai pris l’habitude, par la philosophie, de me déprendre du charme des déclarations factices, et d’adopter une posture toujours critique, qui consiste à remonter en-çà d’un discours ou d’un état de fait, pour en évaluer les présupposés, et avoir, ainsi, la possibilité de dire ou de produire quelque chose de neuf - autrement dit, d’innover.



Mon ambition que je croyais théorique et critique était, en somme, résolument pratique.



Je dois beaucoup à mon parcours académique, que je perçois comme un véritable vecteur d’émancipation culturelle. Je suis aujourd’hui diplômée du Master de Philosophie Contemporaine (mention TB) co-habilité par l’Ecole Normale Supérieure de Paris et par l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, que j’ai intégré après trois ans de classe préparatoire littéraire. J’y ai appris, au contact d’un corps professoral attentif, à aiguiser et à préciser ma pensée, pour mieux la communiquer : j’ai pu participer à un groupe de réflexion hebdomadaire, à l’Institut Jean-Nicod, où il me fallait régulièrement présenter l’avancée de mes travaux, à un groupe restreint de jeune chercheurs anglo-saxons, souvent en anglais ; j’ai pu co-organiser et participer à un colloque organisé par des étudiants, pour des étudiants, à l’EHSS, où j’ai dû m’adresser à un auditoire moyennement averti, et réduire ainsi un travail de recherches d’ampleur à des points essentiels et accessibles. J’ai été sélectionnée pour préparer l’agrégation de philosophie à l’Ecole Normale Supérieure, dans un environnement remarquable, sur le plan humain comme sur le plan intellectuel - où une éthique spécifique de travail fait consensus, ralliant patience et sérieux d’une part, dynamisme et curiosité d’autre part. Je considère rétrospectivement la philosophie, dans son étude et dans sa pratique, comme une méthode de pensée de la complexité : une pensée à déployer avec prudence, autour d’un problème à approcher avec une attention portée simultanément sur le global et sur le détail - une pensée qui se déploie sous la contrainte, donc, mais qui ne s’interdit jamais la prise de position, et à terme, la décision.



Mais je suis sensibilisée, aujourd’hui, à la question du champ d’application d’une réflexion, qui ne peut se borner à l’espace clôt d’une salle de classe, d’une bibliothèque, ou des conversations à bâtons rompus, parfois joviales, parfois agressives - mais toujours chères au milieu intellectuel. J’ai été confrontée au constat amer des limites que présentait une réflexion exclusivement fondée sur des valeurs, qui reste une pensée bien travaillée, mais désincarnée, étrangère aux données complexes et aux contraintes institutionnelles du monde contemporain. Pour le dire autrement, je souhaite quitter le domaine du débat public pour accéder au domaine de l’action publique.



Avec l’espoir que ma candidature saura retenir votre attention, je vous prie de croire, Monsieur, Madame, à l’expression de ma considération respectueuse,

CV

Formation




2016-2017 : Classe préparatoire à l’agrégation de philosophie, ENS-Ulm

2013-2016 : Master de philosophie contemporaine ENS-EHESS, mention TB, sous la direction
de Jean-Claude Monod, « Que reste-t-il du référent dans le paradigme cognitif de la
linguistique ? », rapporteur : François Recanati

2012-2013 : Classe préparatoire littéraire, ENS-LSH (khûbe), spécialité philosophie, lycée Jules
Ferry

2011-2012 : Classe préparatoire littéraire, ENS-LSH (khâgne) spécialité philosophie, lycée Jules
Ferry

2010-2011 : Classe préparatoire littéraire, A/L (hypokhâgne) option théâtre, lycée Blomet




Concours passés


2013 :

admissibilité à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon

admissibilité à l’ESSEC Business School – EM Lyon – EDHEC (renonciation à la candidature
avant les épreuves orales)

2012 :

sous-admissibilité à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon


Expériences


Février - Juin 2016 : Stage de philosophie du langage et de l’esprit, à l’Institut Jean Nicod, sous
la direction de Michael Murez

Mars 2015 : Participation au colloque « Dialogues en philosophie contemporaine », EHESS,
autour du thème : « philosophie du langage : la sémantique au moment structuraliste »
2014-215 : Cours de philosophie - groupes de 3 personnes (méthodologie de la dissertation
travail de compréhension de passages canoniques de la tradition philosophique)


Novembre 2011 : Stage (création d’un spectacle – en tant que comédienne) avec Christophe
Maltot, comédien et directeur de théâtre, quatre sessions étalées sur quatre semaines, au
théâtre de la Colline

Mai-Juin 2011

Divers

Outils / Logiciels / Méthodes maitrisés :

Permis VL, PL, véhicules spéciaux :

Langues :
Anglais : Avancé

pdfCliquez ici pour récupérer ce CV au format PDF
(Anonyme)
Achetez un accès à la cv-thèque de stagiaires

Accédez au Cv de ce stagiaire ainsi qu'à l'ensemble de la candidathèque de stagiaires en commandant un accès au pack stagiaires pour une consultation libre pendant la durée de votre choix
(Accès libre à tous les cv complets depuis votre accès client)